Là-bas si j'y vais

Chroniques terrestre

Là-bas si j’y vais.pdf

Texte, dessins : Mathéo Fradet

Octobre 2018, Arcueil


 

« Un pli.

C’est un lieu où la terre s’arrête. Là-bas, au bout. Une pointe.

Ici, il est assis depuis des décennies avec ses compagnons attendant patiemment que le vent se lève, que l’océan grossisse. Il espère que la terre se dérobe. Il espère rejoindre l’eau et découvrir l’abîme. Cela fait presque quatre-vingts ans qu’il est là. Cela fait presque autant de temps qu’il scrute l’horizon, apercevant passer de temps à autre, des navires de guerre, des porte-conteneurs marchands, quelques voiliers.

Parfois il rêve au voyage qu’il pourrait entreprendre. Parfois il est le spectateur malheureux de naufrages. Ici, la côte reste hostile. »