Addi(c)tion

Pièces additives, éléments addictifs

Addi(c)tion .pdf

Textes et illustrations : Mathéo Fradet

mars 2018, Stuttgart, Allemagne


 

C’est l’histoire d’un petit homme à la chevelure bouclée et au nez aquilin. Un jour il décide qu’après avoir étudié l’architecture dans sa ville natale il irait chercher à rencontrer ceux qui vivent de l’autre côté de la frontière, en Allemagne. Cette recherche n’est pas tant animée par un désir profond de réconciliation franco-allemande n’ayant lui-même jamais connu la guerre, ni même d’une quelconque volonté politique de remettre en marche le fameux couple européen. Il se meut dans cette direction car il veut voir ce qui se passe par là-bas et par chance, ou grande coïncidence, là-bas, dans la ville de l’autre côté de la frontière, des gens ont bien voulu l’accueillir. Alors il est allé.

Bien entendu il y a découvert tout ce qu’il ne pouvait s’imaginer y trouver avant de partir. Il a vécu dans un conteneur. Il a travaillé dans bureau au bord de l’envol. Il a cuisiné par -10 degré. Il a imaginé des constructions impossibles. Et tous ensemble ils ont discutés maintes fois sur les enjeux de l’architecture aujourd’hui, sur le monde, et surtout, sur n’importe quoi.
Aujourd’hui, le petit homme à la chevelure bouclée et au nez aquilin est reparti.
En rentrant chez lui, on lui a demandé de relater son voyage. Il ne savait pas trop quoi dire de tout ceci. Pendant son séjour là-bas, il avait tout de même pris le temps d’écrire quotidiennement ce qu’il vivait. Il a aussi dessiné. Et puis il s’est dit qu’il pourrait en faire un petit ouvrage, aussi petit que lui, un ouvrage où ses textes et ses illustrations se regarderont. Même s’il n’a pas mis tous ses dessins et même s’il n’a pas dit tout ce qu’il avait fait et tout ce qu’il avait pensé, il veut croire qu’il a rendu compte simplement et intelligiblement de ce qu’il a vécu. Il espère que son petit ouvrage aura attisé la curiosité de ceux qui l’auront lu.